Histoire de l’école

Les débuts de l’école


Quand Jules FERRY, ministre de l’instruction publique proclama à la fin du siècle dernier la gratuité de l’enseignement mais en même temps la laïcité, les habitants de PETIT-MARS décidèrent de faire construire eux-mêmes une école pour leurs filles, chemin de Launay, où on continuerait d’enseigner le catéchisme ; les garçons eux, continueront de fréquenter l’école de leurs pères.

Ouverture d’une école privée de filles à PETIT-MARS…


2 Août 1896 à midi

« Le six du mois d’août 1895  s’est présentée devant nous maire de la commune de PETIT-MARS arrondissement de Châteaubriant, département de la Loire Inférieure, Me JOULAIN Marie en religion Sœur Saint Charles du Saint Sacrement de l’Instruction Chrétienne de Saint Gildas des Bois, née en la commune de Saint Pierre Montlimart, le 1er septembre 1855, pourvue du brevet élémentaire délivré par le recteur d’Académie de Rennes le 27 septembre 1885. Laquelle nous a déclaré, conformément aux articles 37,38 de la loi du 30 octobre 1886, avoir l’intention d’ouvrir, pour la commune de PETIT-MARS dans un local qu’elle nous a désigné et dont elle nous a présenté le plan, une école privée de filles et d’y faire un cours d’adultes ».

…qui doit fermer 6 ans plus tard…

En 1901, l’école Sainte Marie eut bien des vicissitudes, les religieuses n’ayant pas le droit, d’enseigner avec l’habit religieux s’y refusèrent d’abord, mais la loi fut la plus forte et un jour de 1901 quatre gendarmes vinrent les sortir de leur maison malgré les protestations des gens de PETIT-MARS, craignant une effusion de sang les trois pauvres sœurs, telles des bandits, partirent encadrées par les gendarmes dans un char à banc prêté par Mlle de Goyon (du Pont Hus) vers leur communauté de Saint Gildas. Elles revinrent quelques temps après en tenue civile reprendre leur enseignement ».

21 Juillet 1902

« Le conseil municipal et la population toute entière de la commune de PETIT-MARS absolument indignée du départ des sœurs de saint Gildas et tenant à leur donner un éclatant et unanime témoignage de reconnaissance pour le dévouement et le savoir avec lesquels elles se consacrent depuis six ans à l’éducation des enfants de la commune vous prient M. le Président du Conseil Général, à l’effet d’obtenir leur prochaine intégration ».

« Les soussignés vous prient en outre de représenter à l’autorité compétente le mécontentement général qu’éprouverait la population, si, par suite de la suppression de son école libre, si florissante et si bien dirigée, la commune avait à s’imposer des charges énormes pour la remise en état de son école communale de filles qui, telle qu’elle est, suffit largement à l’unique enfant d’un bourg voisin la fréquentant ».

17 Août 1902

 « Les conseillers municipaux manqueront à leurs devoirs envers les électeurs en ne disant pas à M. le Préfet qu’ils protesteront tant qu’ils n’auront pas obtenu la réintégration des Sœurs de saint Gildas dans l’école libre de PETIT-MARS ».

 

Avant d’ouvrir à nouveau quelques mois plus tard.

13 Novembre 1902

« L’an 1902, le 13 novembre, devant nous maire de la commune de PETIT-MARS… Mademoiselle Geneviève BUSSON, née dans la commune de Missillac, Loire Inférieure, le 21 août 1881, pourvue d’un brevet élémentaire qui lui a été délivré par le recteur de l’Académie de Rennes à la date du 29 octobre 1901.Se conformant aux prescriptions de la loi du 30 juillet 1886, Mademoiselle Marie-Geneviève BUSSON nous a déclaré son intention d’ouvrir une école primaire privée des filles dans la commune de PETIT-MARS. Elle nous a présenté le plan du local que nous certifions exact ».

« M. le Président communique à l’assemblée une lettre de M. le sous-préfet de Châteaubriant l’informant que la congrégation des Sœurs de l’Instruction Chrétienne de saint Gildas Des Bois a formé une demande en vue d’obtenir l’autorisation prévue par l’article 13 de la  loi du 1er juillet 1901 pour le nouvel établissement qu’elle désire fonder dans la commune de PETIT-MARS en remplacement de celui qui a été fermé. Le conseil reconnaissant le dévouement et le savoir avec lesquels les Sœurs se consacrent depuis 6 ans à l’éducation des enfants de la commune, donne à l’unanimité des membres présents un avis très favorable à cette demande d’autorisation ». 

 

Nouvelle directrice à l’école privée des filles

4 Août 1905 : déclaration d’ouverture d’une école primaire privée par Mlle Marie ROYER

Mlle FRENEAU remplace Mlle ROYER

Le 20 août 1923, Mlle FRENEAU née le 5 décembre 1879 succède à Mlle ROYER, démissionnaire pour raison de santé. Un pensionnat est annexé à l’école.

Août 1945 : construction d’une classe enfantine

Rentrée 1946 : 81 élèves – 3 classes

Juillet 1950 : fermeture de la classe enfantine

Les autres directrices seront :

Ces demoiselles sont des religieuses de saint Gildas qui avaient pour nom en religion :

  • 1950 – 1952 : Mlle Sidonie Leclerc – Sœur Emmanuelle
  • 1952 – 1968 : Mlle Anne-Marie Bureau – Sœur Marie du Bon Secours
  • 1968 – 1976 : Mlle Yvonne Chocteau – Sœur Marguerite
  • 1976 – 1982 : Mlle Madeleine PICAUD – Sœur Madeleine
Les écoles passent sous contrat simple avec l’état en 1961
RentréeNombre d’élèvesNombre de classes
19621173
19631213
19641193
19651213
19661243
Ouverture d’une classe de Cours Préparatoire  
19671274
19681274
19691264
19701214
19731084
19741074
1975964
19761074
19771024
1978874
19791024
19801214
Ouverture d’une classe maternelle  
19811555
19821365
19831525
Ouverture d’une classe élémentaire  
19841736
Les sœurs de saint Gildas quittent PETIT-MARS

1970 : Jean-Luc GAIN prend la direction de l’école des filles géminée de garçons depuis la mixité effective de 1970.

Ecole Privée des Garçons


1918 : Sœur CORBINEAU lègue une maison et un terrain pour construire une école près d’un dépôt de pain en face la mare de l’Egretière. En raison de la proximité de cette mare l’école ne sera pas construite à cet emplacement. La pierre extraite pour sa construction sera utilisée pour construire le mur de clôture de l’école saint Joseph.

Construction de l’école route de Nantes

L’école sera construite en 1925 sur un terrain donné par les sœurs COTTINEAU : c’est l’ancienne école Saint Joseph qui comprendra d’abord deux classes puis trois. L’école servait aussi de salle de théâtre. Une cloison amovible permettait d’en faire une salle de spectacle. Les recettes des spectacles étaient reversées en partie aux écoles privées.

Ouverture d’une école privée de garçons à Petit-Mars

26 Août 1926 : «Je soussigné Letertre Jean Marie Charles, instituteur libre, né à Petit-Mars le 30 décembre 1898 et y résidant près de l’église, déclare à M. le Maire de la commune de PETIT-MARS, son intention d’ouvrir, après expiration du délai légal, une école privée primaire élémentaire, avec cours d’adultes, pour les garçons dans un local situé en cette commune en bas du bourg ».

Jean Letertre enseignait auparavant à Châteaubriant. Il enseigna seul pendant 3 ans.

Qui payait les instituteurs ?

C’est le comité des écoles qui payait les instituteurs de l’école privée en faisant parfois 5 à 6 km pour venir à l’école en emportant leur casse-croûte pour le midi.

Début des kermesses avec défilé de chars

C ‘est durant l’année 1929 – 1930 que commencèrent les défilés des kermesses avec des chars.

Nouvelles caisses des écoles

21 Septembre 1941

Création d’une nouvelle caisse des écoles en vertu de la loi du 15 octobre 1940.

Des vicaires instituteurs directeurs de l’école de 1949 à 1965

1949 : Gabriel Berthomé est nommé vicaire instituteur et prend la direction de l’école avec M. Letertre comme adjoint.

1950 : L’abbé Yves Bonnet, directeur.

1953 : L’abbé Clément Toublanc, directeur

1955 : L’abbé Pierre Emprou, directeur

Incendie dans l’école des garçons

Après l’incendie dans une classe en 1956, l’école fut transférée pendant un temps dans la maison du curé.

1957 : Décès de M. Letertre suite à un accident.

1960 : l’abbé Michel Barré nouveau directeur.

1961 : Contrat simple avec l’état

1965 : Madame DESHAYES prend la direction

Rentrée

Nbre d’élèves

Nbre de classes

1960

63

2

1961

72

2

1962

76

2

1964

69

2

1965

74

2

1966

74

2

1967

63

2

1968

57

2

1969

63

2

1970

50

2

1971

48

2

1972

57

2

1973

41

2

1974

32

2

1975

43

2

1976

47

2

1977

42

2

Ouverture d’une classe de C.E.2

1978

61

3

1979

61

3

1980

71

3

1981

74

3

1982

79

3

1983

81

3

1984

88

3

La mixité à l’école privée en 1970


Septembre 1974 : Les enfants les plus jeunes sont regroupés à l’école Sainte marie (de la section enfantine au CE2). Les C.M.1 et C.M.2 à l’école saint Joseph.

Regroupement des deux écoles privées

1985 : En septembre, les écoles de garçons et de filles se regroupent sous une même école mixte : Saint marie, sous la direction de M. Jean-Luc GAIN directeur de l’école Sainte Marie depuis 1982.

Septembre 1994 : Construction d’un bâtiment (3 classes +  1 salle de motricité + secretariat + direction)

Septembre 1998 : Ouverture d’un accueil périscolaire 1 heure le matin et 1 heure 30 mn le soir.

Septembre 2000 : M. Loïc FLORENT prend la direction de l’établissement.

Septembre 2005 : Mme Pascale BLOUIN prend la direction de l’école

Septembre 2006 : Mr Philippe PLANTARD prend la direction de l’école

Septembre 2009 : construction d’un bâtiment (3 classes + secretariat + direction)

Septembre 2012 : Mme Anne-Lise LEROUX prend la direction

Septembre 2017 : Mr Romuald RETIF prend la direction

Fermer le menu